Appel à contribution-revue N°7

La revue de la communication et du Journalisme Numéro (07)

La revue de la communication et du Journalisme Numéro (07)

Appel à contribution
Analyse des discours médiatiques

Contexte

La revue de l’école Nationale Supérieure de journalisme et des Sciences de l’Information (ENSJSI), intitulée la Revue de la communication et du journalisme  consacre un numéro spécial (n°7) à la problématique de l’analyse des discours médiatiques. Ce choix n’est pas anodin. Il répond à des besoins à la fois pédagogiques et scientifiques. En effet, confrontées à former des étudiants en master et en doctorat sur la maitrise et l’analyse des textes de communication, notamment ceux de la presse écrite, les équipes pédagogiques se voient dans la nécessité de faire appel à ce champ de recherche dans le but d’outiller les étudiants par d’autres moyens et catégories d’analyse. Sur le plan scientifique, les projets de recherches lancés par l’école, entrepris par les doctorants en formation, croisent souvent avec des savoirs et des savoir-faire limités, les problématiques, les concepts et les méthodes de ce champ.

Objectifs

Par analyse de discours, nous entendons un vaste champ de recherche qui traverse toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. « Il s’agit plutôt d’une entreprise foncièrement transdisciplinaire, voire pour certains post-disciplinaire, qui, traversant l’ensemble des sciences humaines et sociales et des humanités, va à l’encontre de la tendance à la division du savoir en domaines de plus en plus spécialisés » (Mainguneau, 2014 ). Par-delà cette transversalité, la démarche qui s’en inspire est importante pour comprendre la dynamique des échanges en réseaux, notamment à l’ère de la technologisation et de l’extension de la communication de masses. Aujourd’hui, les réseaux sociaux sortent de la logique des pratiques discursives marginales, c'est-à-dire, des pratiques dont l’usage est limité à une catégorie. Ils s’imposent, ils séduisent tous les acteurs sociaux. Dans cette perspective, l’analyse du discours peut être d’un grand apport pour comprendre cette communication en réseau car elle « offre des outils puissants et en même temps subtiles de mise en évidence des manifestations quotidiennes des problèmes sociaux dans la communication et interaction »

(T. Van Dijk, 1985).

Le but de l’analyse de discours est d’explorer les subtilités des pratiques langagières, qu’elles soient verbales ou écrites, en circulation dans les différents contextes de communication. Elle se penche principalement sur les régularités linguistiques au sein d’une communauté donnée. Elle les envisage comme un discours, se caractérisant par un dispositif énonciatif  susceptible de générer des significations en puissance. Pour Maingueneau, par exemple, le véritable objet de l'analyse du discours n'est pas « l’organisation textuelle en soi, ni la situation de communication » mais «le dispositif énonciateur qui lie une organisation textuelle et un lieu social déterminé » (2002).  Dans ce cadre, les discours médiatiques vont être analysés au-delà de leur contenu. Il s’agit en effet de les considérer comme des constructions dont il est important de connaitre la dynamique discursive qui les sous-tend. Cela revient à analyser les dispositifs énonciatifs, les mises en scène de l’information ainsi que les différents positionnements de ceux qui les écrivent et les produisent dans des contextes biens définis (Eliséo Véron, 1984).

Les axes de réflexions

Vu le caractère foisonnant de ce champ, nous limitons nos réflexions et investigations dans ce numéro à trois domaines disciplinaires : les sciences de l’information, les sciences du langage et la didactique. La problématique qui est soumise à appel à contribution consiste donc à mesurer les effets de l’articulation de ces trois disciplines pour mieux comprendre et analyser les logiques qui sous-tendent, par exemple, les discours médiatiques.

 

Axe 1 : Les questions et les démarches de problématisation dans le champ des Sic

Il est demandé aux chercheurs en Sciences de l’information de mettre au point les enjeux épistémologiques et méthodologiques relatifs aux problématiques de recherches que suscite leur domaine de recherche en perpétuelle et rapide mutation. Il est question précisément d’interroger les champs médiatiques dans leurs différentes manifestations (presse écrite, presse numérique, presse audiovisuelle) en utilisant les concepts épistémologiques et les outils méthodologiques élaborés dans le cadre des recherches en Sciences du langage.

 

Axe 2 : Analyse sémio linguistique des discours

Il est attendu des chercheurs en Sciences du langage de discuter les spécificités sémio discursives des discours médiatiques.

 

Axe 3 : Didactisation des discours médiatiques

Outre l’investigation sémio-discursive des pratiques médiatiques, ce numéro se penche sur les questions relatives aux spécificités des discours médiatiques dans les situations d’enseignement et d’apprentissage. Il ambitionne de questionner  en effet les pratiques des enseignants concernant la conception, la transmission et l’appropriation des connaissances du  champ des Sciences de l’Informations, dans le cadre de la formation et des enseignements universitaires.

 

 

Comité scientifique

  • Saliha Amokrane, Professeur,
  • Amina Azza BEKKAT, Professeur, Université de Blida.
  • Sondess  BEN-ABID ZARROUK, Maitre de conférences, Université de Haute Alsace
  • Nadir BENMATTI, Professeur, Université Paris 2 
  • Belkacem BENTIFOUR, Professeur, Université de Blida
  • Abdeslam BENZAOUI, Professeur, ENSJSI d’Alger
  • Nabila BESTANDJI, Maitre de conférences, Université Alger 2
  • Djamel BOUADJIMI. Professeur, Université d’Alger
  • Nabila BOUCHAALA, Maitre de conférences, ENSJSI d’Alger
  • Abdelkader CHABANI, Professeur, Université d’Alger
  • Saïd CHABANI, Professeur. ENSJSI d’Alger
  • Loïc CHALMEL, Professeur, Université de Haute Alsace
  • Zoubir CHAOUCHE RAMDANE, Professeur, Université d’Alger
  • Hadj DAHMANE, Maitre de conférences, Université de Haute Alsace
  • Chérif DRIS, Maitre de conférences,  ENSJSI d’Alger
  • Ali El -KENZ, Professeur, Université de Nantes 
  • Nadia El –KENZ, Professeur, ENSJSI d’Alger
  • Nawel FERAHTIA, Maitre de conférences, ENSJSI, Alger
  • Fatiha FERHANI.
  • Tourya, GUAAYBESS, Maitre de conférences, Université de Lorraine
  • Azeddine GUETTOUCHE, Maitre de conférences, Université d’Alger
  • Mohamed Krim KHEDER, Maitre de conférences, Université d’Alger
  • Mohamed LAGAB, Maitre de conférences Université d’Alger
  • Marie-Aimée LEBRETON, Maitre de conférences, université de Lorraine
  • Mohamed Lakhdar MAOUGAL, Professeur,  ENSJSI d’Alger
  • Zahir MEKSEM, Maitre de conférences, Université de BEJAIA
  • Hakim MENGUELLAT, Maitre de conférences, Université de Blida
  • Belkacem MOSTEFAOUI, Professeur, ENSJSI d’Alger
  • Claude NOSAL, Professeur, Université de Haute Alsace
  • Nadia OUCHENE, Maitre de conférences, ENSJSI d’Alger
  • Laroussi RABAH, Maitre de conférences, Université d’Alger
  • Mohamed SIBACHIR. Maitre de conférences, ENSSP d’Alger
  • Fatima Zohra TAIEBI, Maitre de conférences, ENSJSI d’Alger

 

 

Modalités de soumission

  • Votre contribution doit comporter 20000 caractères, espaces, bibliographie, tableaux et annexes compris ;
  • Police : Times new Roman, ou Arial. Taille : 12
  • L’interligne double.
  • L’article doit être rédigé en français ou en arable ;
  • Un résumé de cinq lignes et cinq mots clés seront joints à l’article. Ilsseront écrits dans une autre langue que celle dans laquelle sera présentée l’intégralité de l’article ;
  • L’article doit être complet et rigoureux :
    1. Aborder  une question qui a un rapport avec la  problématique du numéro
    2. Poser des hypothèses claires
    3. Fournir un cadre théorique et méthodologique adéquat
    4. Présenter et décrire l’échantillonnage etles outils d’investigation
    5. Analyser et discuter les résultats
    6. Mentionner dans le corps du texte toutes les références bibliographiques citées en fin d’article
    7. Adopter, sur le plan du style, un ton rigoureux, scientifique, agréable à lire

Echéances et calendriers

  • Date limites de soumission des articles : fin juillet 2017
  • Réponses du comité scientifique : 01 octobre  2017
  • Remise des versions corrigées des articles acceptées : fin octobre 2017
  • Publication du numérodela revue : fin décembre 2017.

Adresses émail des coordinateurs 

Les propositions de contribution sont à envoyer aux adresses emails suivantes :